Traitements des pieds plats chez l’enfant

Souvent repéré chez les jeunes enfants, le phénomène des pieds plats est source d’inconfort et parfois même de douleurs. Souvent associé à la déficience ligamentaire et musculaire d’un enfant gros et hypotonique, le port de semelles orthopédiques est l’une des solutions adoptées pour résoudre ce problème. Il existe d’autres causes des pieds plats comme le tendon d’Achille qui est top court. Pour obtenir de meilleurs résultats, il convient de traiter les pieds plats le plus tôt possible. Zoom sur cette condition qui touche pas mal de personnes.

Dre Joanie Vaillancourt, podiatre, a gradué de l’Université du Québec à Trois-Rivières en complétant son doctorat de premier cycle en médecine podiatrique.

Comment reconnaître les pieds plats ?

Le premier indice qui alerte les parents est l’aspect inhabituel des pieds de leur enfant. Selon ce podiatre pour enfants, lorsque l’enfant marche, la voûte plantaire est écrasée et le talon est déjeté en dehors. Bien entendu, comme son nom l’indique, l’avant-pied est allongé au sol. Bien que difficiles à détecter, d’autres signes peuvent indiquer les pieds plats. C’est le cas des talons des chaussures de l’enfant qui s’usent, notamment au niveau du bord interne

En outre, il se pourrait également que le jeune patient se plaigne de fatigues intenses après une simple promenade. Arrivé à l’âge de 13 ans et sans aucun traitement, le sujet ressent de plus en plus les douleurs et peut même se mettre à boiter.

Comment est diagnostiqué le pied plat ?

Même si certains symptômes ne trompent pas, il convient de consulter un spécialiste pour diagnostiquer la présence ou non de pieds plats. Pour ce faire, il faudra attendre que l’enfant ait 3 ans car le volumineux coussinet plantaire du bébé peut tromper. En position couchée, le praticien inspecte le tendon d’Achille pour voir s’il ne serait pas trop court. Ensuite, en position debout, le patient se met, soit sur un plan dur, soit sur un podoscope. Cela permet de voir plus clairement les empreintes plantaires. Grâce au podoscope, le praticien peut voir si la voûte plantaire est effacée, ce qui cause une augmentation de la surface d’appui. Un autre indice est la disparition du valgus du talon et de l’arche interne qui se creuse lorsque l’enfant se met sur la pointe des pieds. 

Comment traiter les pieds plats ?

En fonction des résultats obtenus, le spécialiste choisira le traitement adéquat. Le choix du traitement dépend aussi en grande partie de l’âge du patient. Avant l’âge de 4 ans, les spécialistes proposent rarement un traitement car la guérison spontanée peut survenir. A la limite, la rééducation peut être préconisée, ainsi que le port de chaussures adéquates. De 4 à 8 ans, si la guérison spontanée n’a pas eu lieu, le port de semelles orthopédiques sera de mise. Cette mesure durera environ 2 années et les semelles seront vérifiées tous les 6 mois. Accompagnée par quelques exercices de marche, les résultats peuvent être surprenants. Pour les cas les plus graves, la chirurgie peut être nécessaire. Pour les enfants âgés de plus de 8 ans, la chirurgie est pratiquement inévitable, notamment si la gêne et les douleurs sont importantes. A la fin de la croissance, les semelles orthopédiques ne sont plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *